Masseurs-kinésithérapeutes : modification de la NGAP

Professions

Imprimer cet article

Masseurs-kinésithérapeutes : modification de la NGAP

Depuis début juillet, la nomenclature générale des actes professionnels (NGAP) a évolué avec l’entrée en vigueur de l’avenant n° 6 à la convention nationale organisant les rapports entre les masseurs-kinésithérapeutes et l’Assurance maladie. Certains actes changent de codification, entraînant leur revalorisation.

Depuis le 3 juillet dernier, les actes habituellement côtés en AMK 7 sont désormais côtés en AMK 7,6. Quant aux actes habituellement côtés en AMK 8, ils sont désormais côtés en AMK 8,3.

D’autre part, une indemnité spécifique de déplacement d’un montant de 4 € est créée pour les actes de maintien de l’autonomie de la personne âgée. Mais faute de lettre clé spécifique, cette possibilité n’est, pour le moment, pas applicable.

La Fédération française des masseurs-kinésithérapeutes (FFMKR), qui est en attente d’une décision du Conseil d’État concernant le recours porté à l’encontre de l’avenant n° 5, estime que ces augmentations, qui ne concernent qu’une toute petite partie des actes effectués dans les cabinets, ne sont pas à la hauteur des contraintes instaurées par l’avenant n° 5 qu’aucune disposition de l’avenant n° 6 ne vient améliorer…

Pour consulter l’avenant n° 6 : www.ffmkr.org 

Article du 08/08/2019 - © Copyright Les Echos Publishing - 2019